les lundis de la mobilité_1_160307

Les Lundis de la mobilité_160307 : Un outil pour mieux se déplacer en vélo dans nos villes, une base de données collaborative, FOCUS SUR LE PROJET: CYCLABILITÉ

Le projet « cyclabilité » a été développé par la société liégeoise « Champs Libres ».  Cette société crée des applications et fournit des géo-services.  Pour nous faire découvrir ce beau projet, Julien FASTRE (Champs Libres) nous en parle :

Je suis en vélo: quelles sont les rues les plus agréables pour moi ? Par où passer si j’accompagne des enfants à vélo ? Quel itinéraire emprunter si je suis un cycliste expérimenté ?

C’est à ces questions que le projet “cyclabilité” tente de répondre.

Le projet “cyclabilité” a été créé par l’association “Droit au Vélo” (ADAV) à Lille. Actuellement, il couvre tout le Nord-Pas-De-Calais. Il est disponible à l’adresse http://cyclabilite.droitauvelo.org.

A l’origine, l’association a constaté le manque de données relatives à la “cyclabilité” d’une rue. Cela est sans doute lié à la complexité de la question : la cyclabilité dépend à la fois de l’infrastructure présente et de la configuration de la route (présence de pistes cyclables, de voies réservées), mais également de la pente (une rue avec une forte inclinaison est moins évidente pour un cycliste) et de l’intensité du trafic (une rue résidentielle demande moins d’aménagements qu’une rue à fort trafic). Et, parfois, ces éléments varient en fonction du sens dans lequel la rue est parcourue. De plus, les conditions de circulation peuvent varier en fonction du moment de la journée. Mais elle dépend aussi du profil du cycliste: des cyclistes quotidiens et expérimentés ont moins besoin d’aménagements que des nouveaux cyclistes ou des jeunes enfants.

L’ADAV a donc imaginé un outil qui permette aux cyclistes de voter pour la cyclabilité des rues. L’outil est donc collaboratif même si le logiciel de vote intègre, par défaut, une notation des axes en fonction du profil de celles-ci (présence de piste cyclable, etc.).

Pour tenir compte des différents profils, chaque utilisateur peut définir ses propres profils. Il peut être précisé lors de chaque vote: ainsi, un utilisateur expérimenté, mais qui circule occasionnellement avec ses enfants, peut exprimer son ressenti dans les différentes situations.

L’ADAV s’est appuyée sur des données libres: elle ré-utilise la base de données du projet OpenStreetMap (http://www.openstreetmap.org). En retour, les données collectées sont librement téléchargeables (http://cyclabilite.droitauvelo.org/help/data.html).

Dans un futur proche, les données seront utilisées par d’autres acteurs (et notamment les transports en commun lillois) pour calculer les itinéraires cyclables et orienter les cyclistes vers les rues les plus “cyclables”.

Pour l’association, ces votes sont également une base intéressante pour communiquer auprès des autorités sur les efforts à réaliser en termes d’aménagements cyclables. Cela ouvre également la possibilité, pour ces mêmes autorités, de voir l’évolution de la cyclabilité en fonction des travaux réalisés.

Le code source du programme est disponible sous licence libre (https://redmine.champs-libres.coop/projects/cyclabilite), de sorte que l’outil puisse être ré-utilisé ailleurs et que les développements puissent être collaboratifs. L’outil a été développé par la coopérative en informatique : Champs Libres (http://www.champs-libres.coop).

Si vous vous désirez partager vos commentaires sur ce sujet, rendez-vous sur notre blog : Blog Tracé Libre  (Cliquez sur Blog Tracé Libre pour accéder au Blog) :-)

A lundi prochain et d’ici là bonne route !

Frédéric

Top